Presse et critiques

Thierry Schoenenwald, photographe

par Christian Germak
ARTS GAZETTE INTERNATIONAL
N°409 du 30 dec. 2004 -


Encore un photographe hors du commun !



Thierry Schoenenwald sait utiliser la technique, non point pour faire du cliché une réplique de la réalité, mais pour
transmettre une atmosphère,comme celle du carnaval de Venise, qu'il traduit par quelques masques blancs….
Simples mais étonnant !
Comme il traduit et nous dirons même mieux, comme il fait naître une émotion en organisant des mises en scène
qu'il complète par un corps de femme nue. Mais ce nu, entre ses mains devient autre chose. Ce n'est plus un nu !
C'est une sublimation de la forme, c'est le chant des notes blanches et noires qu'il répand sur un corps immaculé,
c'est une oeuvre d'art qu'il crée.

Son objectif devient un bâton magique qui transforme les courbes et les chairs pour en faire un hommage à la création.
L'ombre que Thierry Schoenenwald introduit, cajole tendrement le creux d'une croupe, elle se glisse avec la douceur
du velours, frôlant son intimité, là ou s'exaltent tel un parfum aux saveurs amoureuses, les demi-tons qui à leur tour,
caressent la peau ambrée, faisant frémir les ondes de lumière, tandis que les toisons noires et profondes, tels des lampions
de fête, s'illuminent d'éclats argentés.

Mais la lumière est aussi conviée à la fête. Elle danse et s'éclate sur le corps illuminé, elle jaillit et emporte l'élan fougueux
du plaisir, elle clame la réalité d'une beauté souveraine, d'une plastique issue de la perfection, d'un hymen entre l'artiste et
son objectif pour faire naître le cliché. Le bouton rose d'un sein se saisit soudain d'un rayon de soleil qui tels les effluves
du printemps, va faire éclater la pamoison du désir.
Alors tout devient intime, alors le photographe discret referme son objectif, car il clame la gloire du corps,
le triomphe de l'amour, mais sort à pas feutrés pour ne pas troubler l'intimité des passions, et que reste libre
et sans contrainte celle des débats amoureux




Galerie Artitude - Découverte - jusqu'au 3 janvier, 4, Avenue Paul Déroulède - 75015 Paris - Tel. : 1 45 66 66 33 -
et chez lui : Thierry Schoenenwald - au 16, rue Rinderknecht - 68230 Turckheim - Tél. : 03 89 27 36 80