Retour





Interview réalisé 16 octobre 2006

Itsuki YANAI
(1950 - 2009)


"Une Vie au service de l'Art"

http://www.itsukiyanai.com/

Itsuki Yanaï est né à Okayama au Japon. Il est issu d’une famille de trois enfants dont il est le cadet. Sa sœur aînée, Mikana est artiste et pratique le Koto, son petit frère Chiwaki lui excelle dans l’art de la poterie.......
Ses parents sont très attachés aux coutumes et à la tradition.


1. Quel a été ton parcours artistique ?

J’étais un bon élève et j’ai obtenu mon diplôme de fin d’étude au collège. C’est à l’âge de 16 quand je suis entré au lycée que j’ai commencé à dessiner. Ensuite ça a été comme une évidence.
Je suis entré aux Beaux-Arts à Tokyo pour étudier la peinture.
L’apprentissage se fait par l’étude et la copie d’œuvre de grands artistes européens tels que Michel Ange, Rodin….
Après mes années universitaires j’ai travaillé avec Fumihiko Yamamoto. Il a été mon maître pendant trois ans environ jusqu’à mon départ pour l’Europe.
Il y a 10, j’ai enseigné aux Beaux-Arts au Japon pendant 1an et demi mais ça ne m’a pas plu et je suis revenu à Colmar.


2. Pourquoi avoir quitté le Japon ?

A 26 ans j’ai gagné un prix de peinture au Japon. J’avais le choix entre Paris et New York pour deux ans.

J’ai choisi Paris mais cette ville ne m’inspirait pas. Une amie rencontrée à Paris me parle de Mathias Grünenwald et souhaite que je lui rapporte un livre sur ce peintre et son œuvre. Je pars donc pour un tour de l’Europe, je visite de grandes capitales et leurs musées ainsi que le Musée Unterlinden de Colmar.

J’ai alors été fasciné par le Rétable de Grünenwald. C’était très différent de tout ce que j ‘avais vu jusqu’à présent tant par le style que la technique. Je suis retourné au Japon afin de faire les papiers nécessaire pour vivre en France.

Ensuite j’ai entrepris la copie du Retable de Mathias Grünenwald !


3. Pourquoi une telle fascination pour cette œuvre ?

C’était un défis sur le plan technique. Je voulais me rapprocher au maximum de la perfection technique de Grünenwald.

Ce qui semblait facile à l’époque était une réelle difficulté pour moi. Il fallait retrouver le bon pourcentage
    huile / tempera.


4. Est-ce une technique que tu utilises dans tes autres réalisations ?

Non . Cela prendrait beaucoup de temps, je ne l’utilise que pour le Retable.


5. Si tu pouvais revenir en arrière le ferais-tu encore ?

Je n’ai aucuns regrets. L’important pour moi était de trouver la technique de Mathias Grünenwald. Aujourd’hui le Retable est plus secondaire ; il m’a apporté beaucoup dans l’étude des nuances des couleurs.

C’est une œuvre apaisante malgré son dynamisme apparent.


6. Parmi la multitude de formes d’expressions artistiques qu’il existent pourquoi as-tu choisi la peinture ?

Je ne sais pas, ça a été une évidence !


7.Dans quel courant artistique te situerais-tu ?

Après les beaux-arts dans le surréalisme.


8. Quel(s) s

En peinture :

Une toile et de la tempera ( technique ancienne qui date de la fin de la renaissance ) plus de l’huile (époque de Mathias Grünenwald).

 

En dessin :

Du carton,un crayon et de la tempera (blanc )

 
9. Que préfères-tu, peindre ou dessiner ? Pourquoi ?

Je préfère dessiner parce que c’est plus simple et que mes sujets favoris s’y prêtent mieux !

10. Nous avons tous des artistes de référence. Peux-tu m’en citer quelques uns et me dire ce qui t’attire
en eux ?

Max Ernst. C’est un peintre allemand d’après guerre. C’est un Surréaliste. Son travail est très délicat d’un point de vu technique. Il était toujours en quête d’une technique.

Bruegel. Un peintre flamand qui travaille à la tempera

 

Léonard De Vinci. Surtout ses dessins

 


11.Si tu devais t’identifier à l’un d’eux ? Lequel choisirais-tu ?

Max Ernst.


12. Quels sont tes sujets préférés ? pourquoi ?

Les nus féminins et les animaux. C’est intéressant parce qu’il y a une grande diversité au niveau des matières ( la peau, les dentelles, le pelage …..)

.Je souhaiterai maintenant rajouter un peu de couleur dans mes dessins

 

13.Y’a-t’il d’autres formes d’expressions artistiques qui pourraient t’attirer ? Lesquelles ?

Je ne sais pas . Non

 

14.Que penses-tu de la photographie ?

Je l’ai un peu pratiqué pendant mes études aux beaux-arts. En fait c’est un bon support de travail c’est intéressant ! mais en peinture on peut agir sur le sujet. On peut mettre en valeur ce qu’on veut en ajoutant ou supprimant des nuances !



Interview & rédaction réalisées: Sandra GINGLINGER

photos: Thierry SCHOENENWALD

Interview en image

photos: Thierry SCHOENENWALD





sur