NEWS

girls at work

par Marie DEPARIS


GIRLS AT WORK…IN L.U.V

Du 14 au 17 Février, de 19 h à minuit, L.U.V (Luscious Urban Visualization) reçoit Girls at work, le label de la création féminine autour d’une problématique événementielle inédite :
 
« Art, Femme et Nouvelles Technologies »

Dans ce nouvel espace showroom High et Low Tech en plein cœur de Paris, 25 artistes femmes
issues de différents secteurs des arts visuels, vivants et contemporains se retrouvent pour présenter leurs œuvres sur le thème de l’amour.

Dans quelle mesure peut-on parler d’une vision « féminine » de l’amour ? C’est à cette problématique que photographes, graphistes, peintres, cinéastes, vidéastes, VJ, DJ et plasticiennes vont tenter de répondre.

Parce qu’il y a encore cinquante ans, les femmes étaient essentiellement « au foyer », on a tendance à considérer que l’amour a toujours représenté pour elles – davantage que pour les hommes ?- une valeur fondamentale.
D’Emma Bovary à Thérèse Raquin, de Madame de Rénal à Elisabeth Bennett, la littérature regorge d’héroïnes romantiques, victimes ou instigatrices de leurs amours passionnés.
L’omniprésence de cet archétype féminin, dans l’histoire de la littérature comme d’ailleurs au cinéma, démontre et sert la vision communément admise d’une femme essentiellement sensible et sentimentale.

Cette vision est-elle toujours légitime ? L’entrée des femmes sur le marché du travail, depuis la seconde moitié du siècle dernier, a bouleversé la donne. Les codes identitaires, sociaux, moraux et politiques sont remis en question, et les femmes ont trouvé dans le travail le moyen concret de leur libération.
Pour autant, les femmes ont-elles modifié leur vision de l’amour ?
Dire que les hommes font passer leur carrière avant l’amour, tandis que les femmes font passer l’amour avant le travail est-il un faux lieu commun?
L’homme et la femme ont-ils la même façon de voir, de considérer, de vivre l’amour .

Dans une approche à la fois esthétique, théorique et empirique, Girls at Work propose une réflexion multiple et transversale sur la féminité et l’identité féminine.
Peut-on parler d’un amour proprement féminin et d’une approche féminine de l’amour, et par conséquent d’une différence de sensibilité homme/femme ?

Girls At Work, laboratoire de la création et de l’identité féminine renouvelle l’invitation à écouter et regarder l’expression artistique des femmes, pour tenter d’en appréhender et d’en redéfinir l’identité dans le contexte d’aujourd’hui.

Cécile Argy et Marie Deparis
Pour Girls At Work

GIRLS AT WORK IN L.U.V
Réservez votre date: Mardi 14 (Saint Valentin / Ricard) – Mercredi 15 (Smirnof / Baileyz) – Jeudi 16 (Paris Dernière - Smirnof / Baileyz) ou Vendredi 17 (Smirnof / Baileyz) ---- 19h – minuit
Inscription Guest List et adresse : cecile@girlsatwork.org